Voir ici le Communiqué de l’UNSA  sur la journée de solidarité

> L’UNSA dont Luc Bérille se fait le porte parole réaffirme son opposition à une deuxième journée de solidarité pour financer la dépendance des personnes âgées.