Le dernier salaire, l’indemnité compensatrice de congés (congés acquis non pris pour l’année complète, pour l’année incomplète : le solde des congés de l’exercice précédent si non payés en une seule fois + les congés en cours d’acquisition) les indemnités d’entretien et de repas, la régularisation de salaire si année incomplète et indemnité de rupture (si contrat de plus d’un an à date de réception de la lettre)